Roland Garros à l'aube de son centenaire... • Keep Contact
relations presse, relations presse luxembourg, relations publics, relations publics luxembourg, communication, communication luxembourg, diffusion communiqué de presse, diffusion de communiqué de presse luxembourg, luxembourg, agence de relations presse, relations médias, relations médias luxembourg, photographe, photographie luxembourg, monitoring, médias luxembourg, médias luxembourgeois, veille média, veille publicitaire, partenariat, community management réputation en ligne, made in luxembourg, dudelange
48
post-template-default,single,single-post,postid-48,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive
 

Roland Garros à l’aube de son centenaire…

Roland Garros à l’aube de son centenaire…

 Pour ce Vendredi C’est Permis, je vous propose de laisser temporairement Cannes de côté pour rejoindre le soleil Parisien et venir découvrir le second événement phare de ce mois, Roland-Garros. Tout aussi incontournable, le plus récent des 4 tournois du Grand Chelem nous réserve cette année bien des surprises. Avant de les découvrir, replongeons-nous quelques instants au plus près des origines de ce tournoi international.

Les origines

Photo : Téléstar

Né officiellement en 1925,  lorsque le championnat de France décida de s’ouvrir aux joueurs étrangers, le tournoi est initialement baptisé « Internationaux de France ».  C’est en 1928, que son nom définitif, qui n’est autre que celui d’un illustre aviateur lui est donné.

Pourquoi le tournoi de tennis porte le nom d’un aviateur ?

En 1891, le championnat de France de tennis voit le jour à l’initiative de l’Union des Sociétés Françaises des Sports Athlétiques (U.S.F.S.A.). Le tournoi se déroule alors à Paris sur les courts en terre-battue du Racing Club de France. A l’inverse de ce que l’on pourrait croire,  les premières éditions n’attirent ni la foule, ni la presse, ni les joueurs (ses).  Pour la grande première, une dizaine d’inscrits seulement, issus pour la plupart de clubs parisiens, y participeront.

Six ans plus tard, en 1897,  la compétition s’ouvre aux femmes. La française F. Masson,  deviendra la première championne nationale.

Face à l’internationalisation du tennis, le tournoi décide, en 1925, de s’ouvrir aux meilleurs joueurs étrangers. Les Internationaux de France sont nés !

Un stade à la hauteur d’une finale de Coupe Davis

Photo : Global Lacost

Photo : Le Monde

En 1927, René Lacoste, Henri Cochet, Jean Borotra, Jacques Brugnon (surnommés Les « Mousquetaires ») et Suzanne Lenglen offrent au pays pas moins de 10 titres du tournois du Grand Chelem et une Coupe Davis en 1927 à Philadelphie.

Acclamés en France comme des héros, l’idée de construire un stade dédié au tennis s’impose rapidement. Un an plus tard, en 1928, la France s’apprête ainsi à jouer sa première finale à domicile. C’est alors que la ville de Paris décide d’offrir 3 hectares, prés de la Porte d’Auteuil, pour permettre la construction d’un stade de tennis à la hauteur de l’événement.

Au mois de mai, suite à l’initiative du projet Lesieur, une enceinte de 10 000 places, au nom d’un de ses amis, (pionnier de l’aviation française, passionné de tennis et membres du Stade français…) voit le jour. C’est ainsi qu’est né le tournoi de Roland Garros !

Après-guerre, une nouvelle ère démarre

C’est à la fin des années 70 et au début des années 80 que Roland-Garros devient un des plus grands rendez-vous du sport international. Aujourd’hui, les succès de Björn Borg (6 titres), Gustavo Kuerten, André Agassi, Yannick Noah, Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic, Serena Williams ou encore Garbine Muguruza… (la liste est longue) contribuent à la renommée du tournoi.

Les surprises de 2017

Cette année, Maria Sharapova et Serena Williams ne seront pas de la partie, ce qui permettra peut être à d’autres joueuses de se démarquer un peu plus lors de la compétition.

Kristina Mladenovic, Elina Svitolina, ou encore Alexandra Panova pourraient notamment faire partie de ces grands espoirs.

Plusieurs changements sont également à évoquer côté hommes avec notamment

L’absence de Roger Federer annoncé il y a quelques jours sur son compte Twitter et largement relayé dans la presse et les réseaux sociaux,

L’officialisation, d’André Agassi en tant que nouveau coach pour Novak Djokovic,

La première défaite de la saison sur terre battue de Rafael Nadal (pourtant grand adepte de cette surface comme en atteste ses 9 titres dans ce tournoi) a également fait beaucoup de bruits.

Enfin, difficile de ne pas évoquer l’espoir très prometteur Alexander Zverev,

Né dans les années 90, il est le premier à remporter un Masters 1000 dans sa génération en s’imposant face à Djokovic.

Selon les propos d’eurosport,  « ce jeune Allemand , incarne clairement l’avenir du tennis mondial ».

Les autres espoirs à suivre : Lucas Pouille,Dominic Thiem ou encore Nick Kyrgios.

Alors, avec tout ça impatient d’allumer la TV et de regarder les grands matchs de Roland Garros

Aucun Commentaire

Commenter